Comment fonctionne le vaccin Spizer

Geneviève m’a envoyé un article très intéressant qui détaille le fonctionnement du vaccin Pfizer basé sur l’ARN messager. Cet article a été écrit par l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale). Je vais essayer d’en faire un rapide résumé, au risque d’être un peu simplificateur ! Que les spécialistes veuillent bien m’en excuser.

Quelles réformes de l’institution policière ?

Les nouvelles lois sur la sécurité apparaissent utiles et importantes, mais elles ne couvrent pas toutes les contraintes nécessaires à des relations apaisées entre les forces de l’ordre et les citoyens : il faut aussi que l’institution policière se réforme. Sans être exhaustif, trois domaines de réforme me paraissent nécessaires : le recrutement, la formation continue et les modalités du contrôle de l’institution.

Les relations entre citoyens et forces de l’ordre

A l’évidence, les relations entre les forces de l’ordre et les citoyens se sont fortement dégradées. La loi « Sécurité globale », notamment avec l’article 24, est largement contestée au point de devoir être réécrite. Dans ce contexte l’objet de cette chronique est de présenter quelques principes qui me paraissent nécessaires pour apaiser les tensions entre citoyens et forces de l’ordre.

Informations et analyses sur la vaccination

Dans cette rubrique et après avoir rappelé les principes de la vaccination telle qu’inventée par Pasteur, j’essaie de faire le point sur le développement actuel des vaccins contre le Covid 19, avec leurs avantage et leurs risques. Et j’essaie surtout de comprendre pourquoi les Français sont si réservés face à cette vaccination, qui ouvre un espoir de retour à une vie meilleure que celle du confinement.

Comme vous le savez, je n’ai pas de compétences particulières dans le domaine médical et je n’ai fait que rassembler au mieux des informations qui m’ont semblé utiles. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à me prévenir et me corriger.

La relance de l’économie

Suite à mon article précédent, Jacqueline m’a branché sur un défi impossible : éclairer nos lanternes sur ce qui nous attend dans un avenir proche (c’est-à-dire au delà du déconfinement). Je m’y suis lancé dans ce que vous allez lire dans cet article, et que vous allez j’espère commenter et critiquer.
Au fur et à mesure de l’écriture, j’ai vu à quel point je laissais de côté des pans entiers de la réflexion. Je pense déjà à un autre article qui serait consacré à la démondialisation, la relocalisation de nos productions essentielles, la baisse probable de notre PIB, la lutte contre les inégalités…

Tentation d’une démocratie illibérale ?

Dans mon article précédent j’essayais d’analyser les insuffisances de la démocratie représentative et le caractère attractif (mais illusoire ?) d’une démocratie directe.
Dans ce nouvel article je voudrais comprendre ce qu’est une démocratie illibérale. En misant tout sur le pouvoir de décision d’un chef, sans doute n’est-elle plus une démocratie. Mais peut-elle réussir, sur tel territoire ou dans telles circonstances ? Et, alors, comment relever le défi qu’elle présente à une vraie démocratie ?

Le projet de loi El Khomri

Comme j’en avais marre d’entendre parler de ce projet sans en avoir une idée un peu complète, je me suis attelé à la recherche sur internet pour faire une synthèse des contenus. Vous trouverez en fin d’article la liste des sources que j’ai utilisées. Volontairement je n’ai pas retenu les sources les plus politiques ou polémiques.
Ce travail étant fait, je me suis dit qu’après tout il pourrait vous intéresser. J’ai organisé cette synthèse en 4 chapitres : licenciements, organisation du temps de travail, accords d’entreprises, protection des salariés. Après quoi je me suis fendu d’une petite conclusion.

Cet article fait état du projet au 14 mars 2016, donc avant d’éventuelles modifications proposées ensuite par le gouvernement.