Menu
Navigation rapide

Accueil > Culture > Histoire de l’art > L’art romain

L’art romain

lundi 14 novembre 2011

par (Jacqueline)

Il y a 0 message de forum.

La civilisation romaine s’étend sur douze siècles d’histoire (du 8ème siècle av .JC jusqu’au 5ème siècle apr. JC) et son rayonnement compte parmi les plus importants de l’humanité.

1 Un peu d’histoire

La fondation

Romulus et Remus

La légende place la fondation de Rome vers l’an 753 av. JC. Le mythe relate que Romulus et son frère Rémus, exposés sur les bords du Tibre après leur naissance, sont miraculeusement recueillis par une louve puis par un berger (Faustulus). Devenus adultes, les jumeaux décident de fonder une ville et s’en remettent aux augures. Romulus choisit, pour consulter les dieux, le Palatin, où il a vécu son enfance, tandis que Rémus, lui, s’installe de l’autre côté de la ville, sur l’Aventin. Le premier aperçoit un vol de douze vautours tandis que le second n’en voit que six. C’est donc Romulus qui l’emporte. Il trace aussitôt autour du Palatin un sillon avec une charrue pour délimiter les frontières de la ville mais Rémus, pour se moquer de lui, franchit, d’un bond, le fossé symbolique. Alors, Romulus se jette sur lui et le tue, devenant ainsi le premier roi de Rome.
D’un point de vue scientifique, on admet que Rome est née de l’association des tribus de la région vers le 8ème siècle av.JC. Son développement commence sous la domination des Etrusques qui vont transformer une simple communauté de bergers en une véritable ville.

Une histoire en quatre grandes époques

- De -753 à -509 : l’époque royale
Romulus est le premier roi de Rome et six autres monarques lui succèdent, probablement d’origine étrusque. Le dernier roi, Tarquin le Superbe est chassé en 509 av. JC pour son arrogance et son mépris envers les citoyens et les institutions romaines. Sa déposition marque le déclin des Etrusques.
- De -509 av. JC à –27 : l’époque républicaine.
La République commence à la chute de la monarchie et s’achève en -27 au moment où Octave, qui a succédé à Jules César, reçoit de titre de Auguste.
Le mot vient de « res publica » qui signifie la chose publique. Gouverner devient donc une affaire publique. Le Sénat décide d’élire deux chefs, appelés prêteurs, qui sont élus pour un an, chacun ayant un droit de veto sur les actes du collègue, ce qui limite les risques de tyrannie.
A l’extérieur, Rome poursuit la lutte contre les peuples voisins entamée sous la monarchie tandis qu’à l’intérieur , les patriciens monopolisent tous les pouvoirs mais doivent faire face aux revendications des plébéiens.
Après un demi-siècle de luttes externes et internes, Rome s’impose définitivement dans le Latium, puis l’Italie avant de commencer aux 3ème et 2ème siècles av.JC la conquête de la Méditerranée (guerres puniques contre Carthage, guerres macédoniennes de l’autre côté de l’Adriatique).

Buste de César

_ Mais la République, incapable de faire face à une expansion aussi rapide, sombre dans le chaos et, au 1er siècle av. JC, la guerre civile éclate. Pompée, puis César sont portés au pouvoir. De 58 à 52, Jules César fait la conquête de la Gaule ; il bat les armées de Pompée et devient dictateur à vie avant d’être assassiné en 44 av. JC par une conspiration de sénateurs (le coup ultime étant porté par Brutus). C’est son fils adoptif, Octave qui devient le premier empereur romain.
- De –27 au 2ème siècle ap. JC : l’époque impériale
L’empire est fondé par Octave qui met fin à la dernière guerre civile. L’empereur concentre tous les pouvoirs : il est à la fois imperator (chef des armées), princeps (chef politique) et auguste (chef religieux).
Durant cette période, l’empire romain s’agrandit de la Bretagne ( en fait, l’Angleterre, cf le mur d’Hadrien) jusqu’à l’Egypte (axe nord-sud) et de l’Espagne à la Syrie (axe ouest-est).

L’empire romain à l’époque d’Hadrien


Après Octave-Auguste, plusieurs dynasties se succèderont : les Julio-Claudiens (de 14 à 68) avec Tibère, Caligula, Claude et Néron, puis les Flaviens (de 69 à 96), les Antonins (de 96 à 161) et les Sévères.
- Du 3ème siècle au 5ème siècle ap. JC : le déclin de Rome
A partir du 3ème siècle, Rome est confrontée aux invasions barbares. Pour renforcer le pouvoir romain, Dioclétien (284-305) instaure un système tétrarchique. L’empire est divisé en deux (Empire d’Orient et Empire d’Occident) et le pouvoir est réparti entre quatre empereurs (deux « auguste » et deux « césars »). A partir de 324, Constantin 1er , tourne la page de la Tétrarchie, réunifie l’Empire et installe sa nouvelle capitale à Byzance, qui devient Constantinople. Rome perd son rôle de premier plan. En 313, Constantin reconnaît la religion chrétienne. C’est le début de la christianisation de l’Empire et la fin du paganisme.
L’identité culturelle et artistique de Rome s’éteint, marquant alors la disparition de l’art romain.

2 L’art romain

Le forum de Rome

le forum romain

A l’origine, le mot dérive du terme « foris » (dehors) car le premier forum fut construit en dehors des portes de la ville. Il n’est au départ qu’ un vaste marécage qui fut assaini par la construction de la Cloaca maxima sous Tarquin l’ancien.
C’est une place publique (l’équivalent de l’Agora pour les Grecs) autour de laquelle toute la vie s’articule. Elle est à la fois centre religieux (temples), centre commercial et judiciaire (basiliques) et centre politique (Curie). Tous ces édifices sont construits de part et d’autre de la Via Sacra qu’empruntent les cortèges pour se rendre au Capitole (où se trouve le temple de Jupiter).

L’urbanisme

A partir du 2ème siècle av. JC, Rome développe un urbanisme très rigoureux qui s’inspire du plan grec hippodamien. Les rues se croisent à angles droits à partir de deux axes principaux : le cardo (orienté nord-sud) et le decumanus (est-ouest). Le forum se trouve au point de rencontre des deux axes et l’espace délimité ainsi est divisé en îlots (insulae). A l’extérieur, les nécropoles sont construites au bord des routes. La reproduction de ce plan a permis d’uniformiser l’Empire mais paradoxalement, la capitale s’est développée de façon beaucoup plus anarchique (tout comme ses forums juxtaposés sans aucune ordonnance).

La construction

Les architectes ont d’abord construit en bois avant de découvrir, à partir du 2ème siècle av. JC, la technique du mortier (assemblage de chaux, de sable et de tuiles pilées). Le mortier associé à des galets constitue une sorte de béton, qui est coulé dans un coffrage en bois ou entre des parements de pierre. Cet usage du béton est appelé : opus caementicium. A partir du 1er siècle ap. JC, l’usage de la brique (opus latericum) devient systématique. Ces deux techniques permettent l’élaboration de formes complexes comme l’arc et la voûte.

La maison romaine

Elle est de taille variable depuis la maison ou villa à l’insula (immeuble de plusieurs étages).

Maison romaine


La maison traditionnelle, telle qu’on la trouve à Pompéi, s’organise autour d’une pièce centrale appelée atrium sur laquelle donnent toutes les pièces d’habitation. L’atrium comporte en son centre un petit bassin, implivium qui recueille les eaux de pluie. Le tablinum sépare l’atrium, considéré comme la partie publique, du péristyle considéré comme la partie plus privée. C’est le bureau où le maître de maison reçoit ses visiteurs et traite ses affaires. Dans la partie plus privée, on trouve notamment les cubicula (chambres à coucher) ; la cuisine, le triclinium (salle à manger).
Le sol est recouvert de mosaïques composées de tesselles (juxtaposition de petits cubes de pierre ou de pâtes de verre de couleurs).
Les Romains n’utilisaient pas d’autre chauffage que celui des braseros, le chauffage par le sol étant réservé aux thermes (publics ou privés).

Peinture et sculpture

La peinture romaine nous est parvenue grâce aux fresques de villes comme Pompéi et les écrits de Pline nous permettent d’en connaître précisément la technique.
La fresque comporte généralement quatre couches successives :
- une première couche de base appelée arricio constitué d’un mortier de chaux
- une seconde couche intonaco de même composition mais plus mince et soigné
- une troisième couche sinopia est un enduit exécuté à frais
- la couche picturale avec les pigments de couleurs
La plupart des fresques représentent des paysages, des animaux ou des scènes mythologiques.

buste romain

Le portrait (ou le buste) est la caractéristique la plus originale de la sculpture romaine. Il est un moyen d’affirmer son statut social et, sous l’Empire, il se charge même d’une dimension propagandiste très forte.
Contrairement à la sculpture grecque qui idéalise la beauté virile, la sculpture romaine est plus réaliste. Les statues grecques représentent des dieux ou des héros mythiques dont le corps est magnifié par le nu alors que les portraits romains représentent de grands personnages publics qu’on identifie grâce à leurs vêtements.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Pour faire un commentaire sur l'article, écrivez-le dans la cadre ci-dessous. Pour répondre à un message, voyez ci-dessus et cliquez sur "Répondre à ce message". Attention, votre message ou votre commentaire n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.