Accueil > Voyages > Corse > Les chants corses

Sommaire

Les chants corses Les chants corses

lundi 12 avril 2010 par Marie-Noelle

 

Elles s’étaient garées sur l’esplanade qui domine la baie du Pero. Les dernières clartés du couchant s’estompaient et, le long du golfe, scintillaient quelques rares lumières.

Elles avaient descendu les ruelles du vieux Cargèse : les deux églises se faisaient face dans la pénombre. Elles craignaient d’être en retard, de n’avoir plus de place dans l’église latine. Et les amoureux des chants corses, c’est bien vrai, étaient au rendez-vous. L’église était déjà pleine et l’on se tassait sur les bancs de la place.

Elles s’étaient donc aussi assises sur les pierres chaudes et rugueuses. Au dessus d’elles la lune illuminait la mer étale devant le port. Etait-ce un rêve, une image de carte postale ?

De l’église devenu silencieuse s’élevèrent alors les « Voix ».

Ou plutôt, d’abord, une voix, grave, vibrante qui s’élevait seule, robuste et pleine. Et puis une autre vint la rejoindre, comme.une branche qui s’ajoute au tronc. Elles vibrèrent ensemble et une autre puis encore une autre, aux timbres encore différents. Elles s’assemblèrent et s’épanouirent évoquant l’amour, la peine, l’exil, la montagne.

Tous écoutaient : la douceur de la soirée, la magie de ce lieu, la puissance de la mélodie les avaient ensorcelés.


Ecrire un commentaire sur l'article

modération a priori

Votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site, mais il sera bien pris en compte.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Quand votre message est prt, cliquez sur "Prvisualiser".
    Puis, si le message vous convient, cliquez sur "Message dfinitif, envoyer au site".