Accueil > Politique > D�mocratie > Tentation d’une d

Sommaire

Tentation d'une d Tentation d’une d

mercredi 15 avril 2020 par Jean-Franois

Il y a 5 messages en réponse à cet article.

Dans mon article pr

#Un peu d’histoire et de th


Messages

  • Merci Jean-Franois de cet article trs clair et document. Je sens que pour rpondre certains points, il va falloir faire une recherche approfondie et une analyse"fine"... donc y passer du temps.
    Le cas de Singapour est trs intressant, je ne le connaissais pas.

    En ce qui concerne la politique de la Sude face au Coronavirus, J’ai un peu creus et je renvoie ceux que cela intresse l’article du monde du 13 avril " Pas de confinement en Sude : lheure est-elle venue de sinquiter pour les Sudois ou de les envier ?" En substance ce qui ressort de l’article c’est "la confiance que les Sudois ont dans leur gouvernement et leur sens aigu du bien commun" ...et l’inverse pour les franais. Mais je rajouterai que nous avons aussi de la gnrosit et de l’inventivit.

    Sans faire une recherche approfondie pour le moment, je me pose des questions sur le classement des pays. Quel est le poids de chaque critre ? Est-ce que j’aimerais vivre dans l’un de ces 7 pays si ... j’tais oblige de quitter la France ? oui parce qu’ils sont proches de ma culture (sauf le Japon) mais en regrettant le soleil et le temprament mditerranen dans tous les autres...

    Dans les facteurs "d’acceptabilit" de vivre dans un pays, je crois qu’on sous-estime les facteurs
    culturels. Par exemple, j’ai un frre qui partage son temps entre la Suisse et l’Allemagne, deux pays bien placs dont les habitants possdent de nombreuses qualits qu’il apprcie : respect de la nature et des personnes, sens du consensus, du bien commun...etc. Mais quand il se retrouve au march de la Croix-Rousse o les gens se bousculent et essaient de passer devant les autres, rlent, o les marchands parfois roublards vantent leur marchandise toujours non-traite, bien sr !... Il se sent heureux, chez lui, pas flou car il connat la chanson...
    Combien de mes amis universitaires marocains qui ont ador faire leurs tudes Paris, faire la fte et boire du vin (certains en boivent encore en priv), sont heureux de se retrouver chez eux et mme...de faire le ramadan, par conviction ou parce que c’est un moment et de cohsion familiale et sociale.
    Mon DESS d’interculturel et mes 7 annes passes au Maroc m’ont fait beaucoup rflchir l’ethnocentrisme.

    Je sens que je dvie du sujet de la dmocratie. Connaissez vous le Bhoutan ce petit royaume montagneux limitrophe de la Chine, et proche du Npal ? pays o parat-il l’indice de bonheur est le plus lev au monde, le BNB Bonheur National Brut est nonc dans la constitution du Bhoutan, il repose sur
    " - la croissance et le dveloppement conomiques responsables ;
    - la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise ;
    - la sauvegarde de l’environnement et la promotion du dveloppement durable ;
    - la bonne gouvernance responsable."

    Source Wikipedia.

    Il faudrait y aller voir mais le Bhoutan limite drastiquement le tourisme international considr comme un danger pour son environnement et sa culture...

    En conclusion et avec un clin dil, je me demande si on ne peut pas vivre bien dans
    - un pays musulman sans ...dictature de la Charia
    - un pays communiste sans ...dictature du proltariat, pardon du Parti
    - un pays capitaliste sans ...dictature de le finance et avec des lois de protection sociale
    - un pays africain sans... corruption et pillage des ressources.

    Mais pour moi, le plus beau pays du monde, c’est la France parce que c’est mon pays. Mes compatriotes sont rleurs, pessimistes, individualistes et rebelles, mais aussi gnreux, solidaires et inventifs.

    • Salut Mimi,
      Merci pour cette rponse qui ouvre de nouvelles perspectives fort intressantes, qu’il s’agisse de la Sude ou de cette approche intime mais oh combien importante : dans quel pays avons-nous envie de vivre.

      Concernant la Sude, tu m’avais transmis l’article du Monde et je l’ai lu avec attention. Comme tu le dis, c’est effectivement une politique qui ncessite une grande confiance dans le gouvernement, ainsi qu’une acceptation volontaire et responsable des contraintes... dont nous sommes peut tre moins dots ! (Mais nous avons d’autres vertus que tu soulignes aussi).
      L’objectif peut se comprendre : atteindre l’immunit collective en laissant se propager le virus (Il faut, parait-il, que 60% de la population ait t infecte pour que l’pidmie s’arrte d’elle-mme). C’est un pari formidablement risqu. Mais, l’inverse, nous risquons de dconfiner en tant loin de cette auto-vaccination, et sans disposer de vaccin.

      Soyons plus lger, j’aime bien ton clin dil sur les pays o il ferait bon vivre ! Encore que vivre en Russie ? Il doit y faire bien froid. Et je me demande combien de temps il faudra pour en finir avec les squelles de la dictature du parti... En ce qui concerne l’Afrique, le pillage des ressources n’est gure imputable aux pays concerns, mais plutt aux pays colonisateurs, anciens ou actuels (dont la Chine !).

      Dernier point concernant l’indice de dveloppement humain (IDHI). Contrairement ce que tu as pu penser, il n’est pas sorti de calculs perso (j’aimerais bien !) mais d’une approche et de calculs trs officiels du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Dveloppement). J’ai complt mon article pour le prciser.

    • Répondre à ce message (2634)



    Répondre au message 2633 du 17 avril, 11:54, par myriam


  • J’ai bien tard participer aux dbats initis par Jean Franois, jtais englu dans le problme mensuel de la Revue des Arts et Mtiers.

    Au moment de rpondre sur un mot :’’Libert, je me demande ce que c’est.

    La libert au plus profond de soi, cest la libration des chaines intellectuelles inconscientes dues notre entourage, surtout pendant notre jeunesse, nos parents, nos amis. Je pense la caverne de Platon.

    La libert pratique, pour moi, c’est voter pour qui je veux, pouvoir tout entendre, pouvoir tout dire. Elle est menace par ceux qui transforment une expression en dlit d’opinion pour se faire bien voir.

    Un cas particulier m’a intrigu depuis lenfance : dans un pays libre, rput libre au sens courant du mot, est-on libre quand on est oblig de partir la guerre ? Les lus ont-ils le droit d’envoyer au front ceux qui prfreraient tre occups que morts ? Mais n’ont-ils pas le droit, dans une guerre dfensive, de faire dfendre les gens de gr ou de force ? Ainsi, il suffirait d’appartenir un peuple pour que la libert soit impossible.

    Quant au choix entre dmocratie directe, librale, ou illibrale, je suis un misanthrope fini. J’en serais pour un bon dur, un despote clair, comme on dit sans en avoir jamais vu, mais toujours soumis, et sa propre demande naturellement, rlection. S’il survit tant mieux, sil tombe que le peuple souverain seQu’en penses-tu Jules ?

    Note du webmaster (aprs consultation spcifique) : pour Jules, il s’agit de Jules Csar, qui serait, tort ou raison, l’archtype du despote clair, encore qu’il se soit mal conduit avec Vercingtorix...



    Répondre au message 2635 du 19 avril, 12:58, par Michel Simon


  • Aprs avoir lu tes deux articles, on ne peut que se fliciter d’tre n dans notre "cher et vieux pays". Pas plus que la dmocratie directe, l’illibralisme (quel vilain nom, impossible prononcer !) ne me tente mme si Singapour est bien plac dans ton tableau IDHI. A ce sujet, j’ai t tonne de voir la Grande Bretagne nous devancer. Il est vrai que tes donnes datent de 2018, avant le Brexit...

    Cela dit, j’en reviens encore la question qui me turlupine en ce moment : celle de l’aprs crise. Je ne suis pas trop inquite sur le devenir de notre dmocratie et comme toi, je crains plus la contestation systmatique et le populisme qu’une drive autoritaire.
    Par contre, je me demande vraiment ce qui nous attend. Macron lui-mme a dclar dans son premier discours "Plus rien ne sera comme avant". Est-ce une annonce conjoncturelle lie la crise ou le pense-t-il vraiment ? Et de quels changements s’agit-il ?

    On entend beaucoup parler de dmondialisation. Pour moi, il s’agirait de nous rendre moins dpendants des autres pays, en particulier de la Chine, pour disposer des produits qui sont indispensables notre scurit sanitaire, alimentaire et industrielle. Est-ce possible et dans quelles conditions ? Pourrais-tu un peu clairer nos lanternes ce sujet ?

    • Bonjour Jacq,
      Tu te demandes ce qui nous attend et comment comprendre les termes de Macron "Plus rien ne sera comme avant".
      Je suppose (comme d’autres) qu’il voulait dire : la fin de l’Etat no-libral qui nous conduit aux crises et le retour un Etat fort et protecteur (ce qui, aprs tout, tait le programme du Conseil National de la Rsistance, crit ds 1944 et adopt en 1946 l’unanimit).

      Je dois d’abord dire que, pour moi, aborder vraiment le sujet serait totalement irraliste et bien au del de mes comptences. Mais reprer quelques pistes, crire ce que j’aimerai entendre quand le gouvernement abordera cet Everest ?
      Ca me tente, videmment... Le prochain article, au risque de m’y perdre ?

    • Répondre à ce message (2637)



    Répondre au message 2636 du 19 avril, 17:58, par Jacqueline


Ecrire un commentaire sur l'article

modération a priori

Votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site, mais il sera bien pris en compte.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Quand votre message est prêt, cliquez sur "Prévisualiser".
    Puis, si le message vous convient, cliquez sur "Message définitif, envoyer au site".