Accueil > Navigation > La Grce > Plein d’usages et raison > De la Corse au continent

Sommaire

De la Corse au continent De la Corse au continent

lundi 18 juillet 2011 par Jacqueline, Jean, Jean-Franois, Myriam

Il y a 5 messages en réponse à cet article.

Navigation (de Porto-Vecchio Taverna)

Porto Vecchio

JPEG - 115.9 ko
Tour genoise

La marina est situe tout au fond de la baie, aprs une boue de bifurcation.
La vieille ville domine le port, rude monte pour rejoindre les remparts et profiter des ruelles et belles places ombrages, visiter les deux glises qui se jouxtent, flner...

Jacqueline fait la connaissance d’un couple de bretons (Christine et Andr), avec qui on se dcouvre bien des points communs :
- Depuis deux ans ils font un long priple sur Ysca, un peu comme nous. Partis pour les Antilles et, suite des ennuis de pilote, ils ont fait le tour du Portugal et de l’Espagne. et apprcient depuis le cabotage.
- Cette anne, aprs un hivernage Alicante, ils ont rejoint les Balares et la Corse.
- Et comme nous, face au fort vent de nord-ouest, ils ont dcid de remonter la Corse par la cte est.

On leur donne quelques tuyaux sur les ports italiens (ils remontent via Elbe et la riviera Italienne) et on se promet de se retrouver dans l’un des prochains ports corses.


Solenzara

JPEG - 97.9 ko

Petite tape tranquille, vent portant, mer plate, moteur pour amliorer un peu la vitesse...
Comme prvu, on se retrouve avec l’quipage d’Ysca. Longues discussions sur les avantages compars de la navigation en Mditerrane ou en Bretagne (avec un lger avantage cette dernire, sans chauvinisme aucun...). On est tout particulirement intresss par leur connaissance de la SNSM (Socit Nationale de Sauvetage en Mer), laquelle ils participent acivement depuis six ans (station du Golfe du Morbihan). Quelle exprience, quel engagement ! On est scotchs !


Taverna

Nouvelle tape toute aussi cool que la prcdente. On amarre srieusement la Marie, en prvision des quelques jours o on va la laisser seule : c’est depuis Taverna qu’on a prvu de louer une voiture et de s’enfoncer dans la Corse profonde, vers la Castagnicchia.

La Castagniccia

Le choix de remonter la Corse par la cte est nous a permis de dcouvrir cette rgion, l’cart des circuits touristiques mais qui s’est rvle trs attachante et finalement mieux prserve et plus authentique que la cte ouest.

JPEG - 129 ko
Toits de lauzes a Cervione

Aprs avoir lou une voiture, on rejoint d’abord le bourg de Cervione, qui surplombe toute la plaine orientale et fut la capitale de la Corse en 1736, sous le court rgne de Thodore Ier. On pique-nique dans la jardin d’un monastre rhabilit par la commune, avec une trs belle vue sur les collines environnantes, toutes couvertes de chtaigners.

JPEG - 135.9 ko
Eglise dans la chataigneraie

En fin d’aprs-midi, on arrive Piedicroce, au coeur de la Castagniccia, o l’on visite une des plus belles glises baroques de la Corse.
Mais il faut aussi penser trouver un gte ! On s’en enquiert l’unique caf du village, qui nous indique le seul htel des environs.

A peine sortis, Frdric, un des clients du caf, nous rejoint et nous propose de nous hberger dans sa maison, si toutefois il a le temps de la dbarrasser un peu. Voil qui nous convient trs bien et ds le soir, avant mme de goter les spcialits corses, on s’installe Pie d’Orezza, dans une charmante maisonnette plus corse que nature et bnficiant d’une vue imprenable sur la valle et les villages perchs.

JPEG - 111.4 ko
Les explications de Frederic

Le lendemain, sur les bons conseils de Frdric venu nous retrouver sur la terrasse pendant le petit djeuner, nous partons pour une longue rando vers les sommets qui dominent Piedicroce. Aprs 800 mtres de dnivel, on arrive au col d’o l’on dcouvre les sommets enneigs du centre de la Corse.
Le col jouxte de longs plateaux o les Corses faisaient pousser le bl pendant l’occupation gnoise, leur permettant d’amliorer l’ordinaire, trop limit la farine de chtaigne. On dcouvre a et l plusieurs aires de battage, vestiges de cette priode.
Aprs quelques difficults, on retrouve les marques nous permettant de rejoindre un sentier de descente.

JPEG - 124 ko
Source ferrugineuse de l’Orezza

Fatigus mais contents, on gagne en voiture le hameau de Carcheto Brustico, o se trouve l’unique pizzria de la valle. Le jeune patron nous dcrit avec fougue et amertume les difficults du dveloppement conomique de la rgion, trop l’cart des flux touristiques (ce qui nous a plu, mais la vie en hiver ne doit pas tre facile !).

Le lendemain, on visite les sources ferrugineuses d’Orezza. Le pique-nique Monacia d’Orezza est court par l’orage, et se termine l’abri dans la voiture. C’est par une pluie battante que nous rejoignons Taverna, o nous retrouvons le soleil...

Navigation (De Taverna Antibes)


Maccinaggio

De retour de Piedicroce, on dcide de rejoindre directement Maccinagio, sans s’arreter Bastia. Ca va nous laisser une pleine journe de repos et de prparation de la traverse vers le continent.

La traverse Corse - continent

Aprs avoir suivi la mto depuis plusieurs jours, une bonne fentre se dessine avec un vent de sud-est modr, fort bien orient pour rejoindre Antibes !

On appareille donc le 8 juillet de Maccinagio, vent portant comme il se doit. Le Cap Corse nous rserve quand mme une de ses petites motions dont il a le secret : largue, le vent passe brutalement de 10 noeuds 25. Le bateau part au lof et Jacqueline a toutes les peines du monde le ramener au bon cap, aprs que l’on ait choqu en grand la GV.

Pass le cap (en fait il y en a plusieurs), le vent mollit progressivement et on doit s’aider du moteur, mais la houle s’installe, ce qui n’est jamais trs confortable. Mimi en fait les frais, sans tre mlde mlde, elle trouve que son estomac a une forte tendance faire le yoyo.

Le vent se renforce la tombe du jour, il passe au nord est, toujours portant, et c’est bonne vitesse qu’on rejoint Antibes 07h30 du matin. 23 heures de traverse pour faire les 110 milles, ce n’est pas mal pour la Marie Sereine ! Ainsi se termine la troisime et dernire grande traverse de L’Odysse des quatre mousquetaires !

JPEG - 87.9 ko
Arrivee au port d’Antibes

On arrive mme trop tt pour prendre un poste dfinitif dans cette marina de milliardaires, et c’est seulement 11 heures qu’on prend place dans le vieux bassin et que l’on peut appeler Jean-Louis, pour rejoindre Sofia et dmarrer un sjour de rve (comme l’an dernier !).


Antibes

Changement de dcor : nous laissons le port et ses yachts de luxe pour le calme du Haut-Sartoux. Christine accueille la troupe avec tous ses paquets et ballots. Ensuite elle nous fait admirer son potager dont le fleuron est une norme tomate cœur de bœuf. Avec les lgumes et les herbes aromatiques du jardin, il y a tout pour la cuisine provenale.

Durant cette halte, notre quipage va reprendre des forces grces aux soins attentionns de nos htes. Une sieste formidable nous met d’attaque pour une soire familiale.
Nous dcouvrons la maison d’Anne-Claire et de Greg sur les hauteurs de Vence. Le jardin en terrasse est ombrag d’un magnifique palmier. Leurs enfantssont pleins de vie : Charlotte fait des bulles de savon et Thomas dvore l’album de Tintin l’oreille casse. Pendant ce temps les grands prennent l’apro avec Ccile et Thibault qui ont rejoint la compagnie.

JPEG - 123.2 ko
Soiree familiale

Le dimanche est consacr au farniente jusqu’en fin d’aprs-midi o nous faisons une promenade sur les rives de la Brague, petite rivire coupe de cascades. Le lundi nous voit bien reposs, il est temps de prparer la reprise de la navigation : ravitaillement, lessive, mto…

Enfin Jean-Louis nous ramne au port. Dans le bateau rest au soleil il fait 44 C mais on tablit un bon courant d’air et on va arpenter le vieil Antibes le temps que le bateau rafrachisse. Le lendemain nous reprenons la mer en direction de l’Ouest.

Voir le diaporama

Galerie

  • Eglise de Cervione
  • Ruelle de Cervione
  • Vue sur la plaine cotiere
  • L'eglise de Piedicroce
  • Village de la Castagniccia
  • L'orge baroque de Piedicroce
  • Brume sur le col
  • Conversation au sommet
  • La main du geant
  • passage a gue
  • Le village de notre logis
  • La place de Monasteria
  • La decoupe du lonzu
  • Reparation...
  • ... de l'echelle de bain
  • En route pour le continent
  • Charlotte fait des bulles
  • et Thomas lit des bulles
  • Au bord de la Brague
  • Le dernier gardien du monastere

Messages

Ecrire un commentaire sur l'article

modération a priori

Votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site, mais il sera bien pris en compte.

Qui êtes-vous ?
Votre message

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Quand votre message est prêt, cliquez sur "Prévisualiser".
    Puis, si le message vous convient, cliquez sur "Message définitif, envoyer au site".