Accueil > Voyages > Toscane > La Toscane, un peu d’histoire

Sommaire

La Toscane, un peu d'histoire La Toscane, un peu d’histoire

dimanche 17 mai 2009 par Jean-François

Il y a 1 message en rponse cet article.

1. A l’origine : les Etrusques

Venus de l’Asie Mineure, les Étrusques, apparaissent au VIIIe siècle avant Jésus Christ. L’Étrurie, leur territoire, correspond approximativement aux limites de l’actuelle Toscane.
Au IIIe siècle leurs cités tombent une à une devant la puissance grandissante de Rome.

2. Le Moyen Age et les « cités-Etat »

Après la chute de Rome, la Toscane est occupée par les Lombards.
Les Carolingiens s’installent en 774, la région prend le nom de Toscane avec Lucques comme capitale.

En 1115, la Toscane est cédée à l’Église et aussitôt revendiquée par les Empereurs du Saint Empire Romain Germanique. Deux partis se forment alors :
- les Guelfes, partisans du pape,
- les Gibelins, partisans des empereurs.

Tout au long du XIIIème siècle, les principales cités s’opposent au nom de ces partis, mais surtout pour affirmer leur suprématie les unes par rapport aux autres.
C’est ainsi que se développent les Communes toscanes, devenant progressivement des royaumes puis de véritables États battant leur propre monnaie (Florence, Sienne, Pise, Lucques, ...).

Lucques
En 1316, Lucques (avec le condottiere Castruccio Castracani), affirme sa prépondérance sur une grande partie de la région (dont Pise) et devient un des principaux Etats d’Italie centrale, rivalisant avec Florence. En 1325 , à la bataille d’Altopascio, Lucques bat même les Guelfes de Florence.

Sienne
À la fin du XII siècle, Sienne soutient la cause gibeline, et se retrouve opposée à Florence. D’abord victorieuse, Sienne perd la guerre en 1287 (bataille du Col du Val d’Elsa). Mais c’est alors sous un nouveau gouvernement (celui des Neuf) que Sienne atteint son plus haut niveau, économique et culturel.
Après la peste de 1348 commence la lente décadence de la République siennoise. En 1555, la ville doit se rendre face à Florence.

Florence
En permanence contestée par ses voisines, Florence assure progressivement sa domination sur toute la Toscane (à l’exception de la république de Lucques, qui reste indépendante et souveraine jusqu’au dix-huitième siècle). On peut y voir deux raisons, géographique et politique :
- Sa position sur l’Arno, qui lui permet de développer les industries textiles (laine et soie), ce que ne peut pas faire Sienne.
- L’organisation de la ville, tenue par quelques riches familles de commerçants et de banquiers (le Popolo Grasso), qui mettent en place des institutions servant leurs intérêts (Capitaine du peuple, milices, Conseil des Anciens, Prieur).

3. La Renaissance et les Médicis

En 1434 le règne des Médicis commence avec Cosme l’Ancien, fils d’un riche marchand. Il n’exerce pas lui-même le pouvoir mais c’est un excellent mécène (Brunelleschi, Filippo Lippi, Donatello, …) et… un excellent banquier.
Son petit fils, Laurent le Magnifique (le généreux) est également un mécène avisé (Botticelli, Alberti, …), mais un moins bon banquier (il laisse une famille au bord de la faillite !).
En 1537, le duc Alexandre de Médicis est assassiné par son cousin Lorenzino, plus connu sous le nom de Lorenzaccio.
En 1570, Cosme Ier devient le premier grand-duc de Toscane. Une longue période de prospérité va durer jusqu’en 1737, avec Jean Gaston de Médicis qui meurt sans descendance.
La Toscane est alors rattachée à la couronne autrichienne des Habsbourg.

Savonarole et la parenthèse républicaine
En 1494, face à la tyrannie et à la débauche des Medicis, le prieur dominicain Jérôme Savonarole fonde à Florence une République de la vertu. Compte tenu de ses excès, la population se révolte ; il est excommunié, et finalement exécuté en 1498.

4. L’époque moderne

La Toscane est annexée par l’Empire français en 1807. Élisa Bonaparte devient Grande-duchesse,
En 1814, les Habsbourg retrouvent leur trône.
Des poussées nationalistes conduisent alors à une série de guerres d’indépendance contre l’empire austro-hongrois (Les principaux protagonistes du Risorgimento étant Victor-Emmanuel II, Garibaldi, et Cavour).
En 1860, La Toscane est rattachée au Piémont pour former le Royaume d’Italie.
Florence devient la capitale du nouveau royaume jusqu’à la conquête de Rome par l’armée italienne en 1870.


Ecrire un commentaire sur l'article

modération a priori

Votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site, mais il sera bien pris en compte.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Quand votre message est prt, cliquez sur "Prvisualiser".
    Puis, si le message vous convient, cliquez sur "Message dfinitif, envoyer au site".