Accueil > Voyages > Voyages de Colette > K’nard fin 2007

Sommaire

K'nard fin 2007 K’nard fin 2007

jeudi 13 décembre 2007 par Colette

Il y a 1 message en réponse à cet article.

Pour parfaire ma connaissance du Moyen Orient et satisfaire mon penchant pour ce type de région, j’avais décidé de partir à l’automne faire un circuit : Liban, Syrie et Jordanie, toujours sans mon cher et tendre qui ne change d’avis ni sur les voyages, ni sur les ordinateurs...
Dans un premier temps :une petite déception : le Liban a été court-circuité car peu sûr actuellement ; bon ! allons y quand même !
Je n’ai pas l’intention de lasser les éventuels lecteurs en copiant le parfait guide du voyageur, je tenterai plutôt de vous faire partager deux moments particulièrement intenses : Palmyre et Pétra

Palmyre

JPEG - 23.4 ko
Coucher de soleil sur Palmyre

Vous arrivez en fin d’après midi dans un village crasseux, bruyant ; l’hôtel est correct mais en apercevant tous les hauts parleurs très proches, vous savez, surtout en période de Ramadan, que votre nuit sera abrégée ! Et puis la curiosité aidant, je pars en direction des sites. Il faut emprunter une rue bordée de commerçants qui attendent les touristes, il suffit de regarder devant soi et de marcher d’un pas décidé.
Ensuite, une route bordée de palmiers et au bout de cette route c’est la merveille : le site antique, les temples, les colonnades, les arcs monumentaux, vous ne savez plus où diriger votre regard et à cette heure, sachant que sous peu le soleil va se coucher et qu’il faudra attendre le lendemain pour revoir ce paysage et pas forcément ni sous le même angle, ni avec le même éclairage, vous cherchez à tout imprimer sur la rétine, l’appareil photo et dans le cœur.

Pétra

JPEG - 44.3 ko
Lever de soleil sur Pétra

Cette cité nabatéenne constituée de tombes plus ou moins décorées creusées dans la roche aux couleurs variées (du brun au vert en passant par le jaune, le rose, le bleu) révèle la présence de l’homme depuis 10.000ans avant JC. Elle a servi de lieu de vie, de lieu de culte, de caravansérail et on y retrouve des vestiges d’influence grecque, romaine et sémite.

Il faut mériter l’entrée dans le site lui même par une longue marche dans un défilé plus ou moins étroit appelé « le Siq ». De chaque côté, des rochers forment des murailles de plus de 100m de hauteur, on ne voit pratiquement pas le soleil ; et puis, au bout de ce défilé, tout à coup, on découvre une ouverture, une sorte d’immense trou de serrure par lequel on entrevoit « Al Khazneh » le trésor sur lequel le soleil levant met en valeur toutes les nuances de rose de la roche. A cet instant on ne sait si l’on doit s’immobiliser pour profiter plus longtemps du spectacle ou avancer très vite pour découvrir le monument entier dans toute sa splendeur ! C’est un tombeau royal creusé dans la roche et dont seule la façade est ouvragée, l’intérieur tranchant par sa simplicité (cube creux dans lequel étaient déposés les défunts).

Le site entier comporte environ 800 monuments, essentiellement des tombeaux, avec cependant un théâtre, un nymphée, une grande voie pavée très romaine avec porte monumentale, forum, thermes, une église byzantine, des temples… et puis les hauts lieux de sacrifices que l’on atteint au prix de quelques efforts (par exemple 850 marches irrégulières creusées dans le rocher). Au passage les roches de toutes couleurs et de toutes formes constituent de véritables paysages de pierre.

Evidemment, j’ai vu beaucoup d’autres choses intéressantes et attachantes : châteaux édifiés par les croisés, mosquées, souks colorés
, basiliques, norias, mosaïques etc. et puis l’irremplaçable désert !
J’arrête là, je ne serais pas mécontente si j’ai donné à quelques-uns ou.. quelques-unes unes l’envie d’y aller.


Messages

  • ton article me rappelle mon propre émerveillement devant ce site que j’ai découvert lors d’un séjour en Jordanie en 1992. il y avait peut-être moins de boutiques... j’avais accompagné une amie en formation d’archéologue et nous nous étions levées à l’aube pour aller sur le chantier de fouilles. C’est à cette heure qu’il faut découvrir ce site... et puis déguster un thé à la cardamone servi par les bédoins au sourire énigmatique...descendants ou tribus ennemies de ces nabatéens...
    A un de ces jours peut-être à Bouchemaine dans la "Grange". Bises à toi et à Michel. Myriam



    Répondre au message 80 du 23 février 2008, 20:09, par myriam


Ecrire un commentaire sur l'article

modération a priori

Votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par un administrateur du site, mais il sera bien pris en compte.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Quand votre message est prêt, cliquez sur "Prévisualiser".
    Puis, si le message vous convient, cliquez sur "Message définitif, envoyer au site".